Ateliers / Conférences

Depuis 1985, Muriel Bloch  a été responsable pédagogique d’ateliers autour du conte. Pour tous publics, principalement à la demande d’organismes comme le CNPT, les BDP, l’université de Paris 8, l’éducation nationale, la maison du conte de Chevilly Larue, la Bnf/Joie par les livres, les associations de conteurs amateurs, les instituts français à l’étranger... 

Elle a régulièrement animé pour la Joie par les livres, en compagnie d’Evelyne Cevin, des stages de formation et des colloques autour du conte. Ateliers principalement axés autour du répertoire, théoriques et pratiques.  Sous la forme de deux cessions de 3 jours chacune, assorties d’une soirée où les participants racontent. Ces soirées étant ouvertes au public. Et en duo avec Praline Gay Para, pour la maison du conte de Chevilly Larue, des ateliers mensuels : «  éprouvettes et répertoires ».


Puis seule en piste depuis 2015, pour la revue des livres pour enfants /bnf :

 

1. Du conte populaire au conte détourné.

Où comment et jusqu’où la réécriture des contes aujourd’hui reste ou non porteuse de sens… Approche de la littérature de jeunesse.

 

2. Contes anciens sur un mode nouveau.

Autour de la réécriture contemporaine des contes.

 

3. Pour une géographie de l’oralité :

Un tour du monde des contes, une approche culturelle du contexte de la narration et de ses variations. Déménagement, adapation des récits ayant toujours voyagé, faire entendre leur langue commune même si on ne la parle pas !

 

Enfin autour de ses livres,  la conteuse rencontre régulièrement des classes de tous niveaux, de la maternelle au collège, ou elle mène des ateliers pratiques pour faire raconter les élèves.

 

Muriel Bloch propose également 7 conférences contées à la demande :

 

Du merveilleux

Qu’est ce donc que cet usage de l’enchantement dont nous régalent les contes ? Comment sont ils frères de nos rêves ? Voyage au coeur de ces mystères qui se passent de toute explication mais qui nourrissent notre imaginaire passé, présent et futur.  

(à la demande des rencontres d’été, théâtre et lecture en Normandie).

 

Le conte aujourd’hui, un art du détournement ?

Comment la littérature enfantine s’est emparé du genre pour le détourner allégrement. Avec heurs et bonheurs… exemples à l’appui. 

 

Caresses et secousses

Quelle oralité et quels récits pour les tous petits ?

(à la demande de l’association ACCES) 

Texte disponible

 

Quand y’a trop, y’a rien. Le rien dans les contes

Personnages de peu, silences, quel horizon d’attente ? «  Je suis rien, je ne peux vouloir être rien, mais je porte en moi tous les rêves du monde « F. Pessoa (à la demande du salon du livre Saint Paul trois châteaux).

 

Les contes populaires et leur place dans le paysage de la culture russe
(littérature, opéra, peinture, cinéma)

(à la demande de la Médiathèque d’Evreux)

L’improvisation ou qu’est ce donc que raconter in situ ?

La conteuse propose de s’appuyer en particulier sur son travail autour des flâneries urbaines qu’elle pratique régulièrement, pour faire se rencontrer l’hier et l’aujourd’hui.


Contes et musiques
Comment tisser les liens, comment construire une narration où la musique et le chant sont de la partie.  

La Colonie de l'espoir

sous la direction artistique du musicien Thierry Balasse. A la demande de La Phiharmonique de Paris, atelier d’écriture orale, avec des jeunes de l’est parisien, mythes et récits,

de la terre à la lune,  de mars à novembre. En vue d’une création collective le 8 novembre 2019 à la Cté de la Musique, Paris. 

Le monde selon MINGUS

De novembre 2019 à mars 2020  et à suivre

Un projet, initié et imaginé pour la MPAA  ( maison des pratiques artistiques amateurs ) à Paris ; il marque la seconde collaboration de la conteuse Muriel Bloch  et du saxophoniste Jean Charles Richard, dix ans après la création du spectacle « Le souffle des Marquises » récit musical d’après le roman  réédité chez  Hélium en 2018.